Conseil métropolitain du 21 mai 2021

Intervention de Franck Longo sur l’approbation des comptes administratifs et comptes de gestion 2020 du budget principal et des budgets annexes

Monsieur le président, monsieur le vice-président,
Chers collègues,

Permettez-moi quelques commentaires sur ce compte administratif 2020, qui comporte de nombreux points de satisfaction mais également quelques sujets qui méritent de notre part une attention particulière.

D’abord sur le fonctionnement, nous notons que nos recettes de fonctionnement s’élèvent à 544 M€, contre 536 M€ en 2019, soit une hausse de + 1,4% de compte administratif à compte administratif.

Cette évolution s’explique en partie par l’augmentation des recettes de fiscalité, mais de notre fiscalité économique, pas celle des particuliers, puisque notre CVAE et notre TASCOM progressent significativement.

Ces chiffres démontrent l’importance que nous devons accorder au développement économique de notre agglomération. A la fois, bien sûr, en ce qui concerne l’extension de nos zones d’activités, mais également sur le renouvellement et la modernisation des existantes qui doivent rester attractives et dynamique pour ne pas péricliter. C’est pour cela, que notre groupe attend beaucoup des choix politiques qui seront fait dans la DM de septembre.
Enfin, sur ce point, soyons vigilants sur le décalage des impacts de la crise que nous traversons, et qui pourrait avoir, dans les mois et les budgets à venir un impact important sur nos finances.

Si nous faisons un focus sur le budget principal, nos recettes de fonctionnement sont plutôt stables, alors qu’elles étaient habituellement +3% de 2017 à 2019. Nous espérons bien sur retrouver rapidement ce rythme-là.

En ce qui concerne les dépenses de fonctionnement, elles s’élèvent à 409 M€ contre 400m€ en 2019, soit une augmentation de +2,2%.
Nous constatons qu’un surplus de 5,6 M€ est directement liés à la crise, et que cette augmentation se serait limitée à + 0,84%, hors crise.

Il est à noter que nous n’avions que très peu d’information sur les potentielles économies ou réductions de dépenses que la crise a engendrées. Malheureusement ces chiffres ne ressortent pas dans la présentation budgétaire, pourtant nous le savons bien, pour le constater dans nos budgets communaux, que dans de nombreux domaines certaines de nos dépenses n’ont pas été engagées en 2020. C’est pourquoi notre groupe a fait une demande par mail, j’espère que nous aurons ces informations.

Au niveau des dépenses de personnel elles sont en 2020 de 84,6 M€ contre 80,6 M€ en 2019 soit +4,9%.
Mais il faut prendre en compte l’intégration de l’intérim des services de gestion des déchets et de l’assainissement à hauteur de 3,1M€. A périmètre constant l’augmentation se veut plus raisonnable et s’établi à + 1,1%.
Dans le détail nous observons même une baisse de -0,4% de la masse salariale du budget principal, ce qui démontre une bonne maitrise des ressources humaines, cependant c’est un peu moins le cas en ce qui concerne la masse salariale des budgets annexes qui augmente de +3,3%, Un chiffre qui monte même à +12,7% avec les intérims.

La masse salariale est bien évidemment la partie la plus importante de nos dépenses de fonctionnement elle doit être suivie avec la plus grande attention, mais notre vigilance doit être de tous les instants au moment même où nous nous engageons dans une réforme du temps de travail de nos agents avec les 1607 heures.
J’en profite pour faire une demande au nom de notre groupe, pour obtenir des informations régulières sur l’avancée des travaux et des discussions sur ce dossier des 1607 heures.
Une question également sur l’augmentation surprenante du personnel sur les déchetteries en 2020 alors que ce service a connu des fermetures.

En ce qui concerne nos investissements, nos dépenses s’élèvent à 176 M€ contre 209 M€ en 2019, la baisse est significative mais à relativiser, car malgré la crise, ce montant reste supérieur aux 4 années antérieures 2015/2016/2017 et 2018.
Il est à noter la belle évolution et l’augmentation de nos investissements en ce qui concerne 3 domaines :
• L’environnement, montagne, agriculture
• L’économie / attractivité
• Et la cohésion sociale

Cependant d’autres sont plutôt à la baisse, j’en soulignerai 2 :
• Les espaces publics / voirie
• Et les service publics à la population

Sur les investissements nous attendons également une vision à plus long terme notamment, avec un PPI consolidé qui sera en mesure de nous préciser les grands investissements du mandat ainsi que les domaines de compétences sur lesquelles s’engagera notre métropole. Concrètement, et pour ne citer qu’un exemple, engagerons-nous un plan piscine et dans quelle mesure ?

Nous constatons que les portages EPFL montent en puissance, il faudra être vigilant sur l’impact que cela aura au moment des sortis qui pèseront sur nos budgets à venir.

En ce qui concerne les recettes, nous vous invitons également à avoir une démarche plus pro active en ce qui concerne les recherches de subventions, que nous trouvons particulièrement faible dans notre budget surtout celles venant de l’Europe.

En conclusion, ce compte administratif 2020 est sérieux. Il subit, bien sûr, l’impact de la crise que nous avons connu et nous amène a être vigilant sur la suite puisque nos marges de manœuvre sont faibles. Il faut toutefois faire attention à ne pas tomber dans des budgets et des politiques d’attentes mais se saisir dès aujourd’hui des grandes problématiques. Par exemple, le SMMAG et la SEMITAG sont aujourd’hui dans une situation délicate et des choix doivent être fait sous peine de mettre en danger l’existence même de ces structures.

Parce qu’un budget sérieux n’exclut pas non plus, que celui-ci soit également ambitieux.

Nous nous abstiendrons sur ce vote, pour les raisons de fond que je viens d’évoquer mais également parce qu’il n’a pas été construit par notre groupe et reste le résultat d’une mise en œuvre d’un budget politique voté par une autre majorité.

Merci